7 Conseils Pour Que Vos Plantes Résistent à L’hiver

Tout comme nous, nos plantes d’intérieur ont tendance à ralentir en hiver. Florissantes en été, elles sont assujetties à un éclairage réduit, à des jours raccourcis, au manque d’humidité ambiante et à la fraîcheur de nos intérieurs quand vient l’hiver. Lorsque leur rythme de croissance change, il faut aussi modifier nos tâches de jardinage d’intérieur.

 

1. Réduire l’H2O

Les plantes d’intérieur ont besoin de moins d’eau en hiver qu’en été. Souvent, nos plantes meurent par excès d’arrosage. L’eau vient boucher les interstices du sol et étouffer les racines. Or, les racines ont autant besoin d’air que d’eau et de nutriments.

Vérifiez le degré d’humidité avant d’aller chercher l’arrosoir. Le sol doit être sec non seulement en surface, mais jusqu’à une profondeur d’environ 5 cm. Arrosez à fond, en laissant l’excès d’eau s’écouler dans un évier ou un seau. Une fois terminé, ne laissez pas le pot baigner dans une assiette remplie d’eau.

 

2. Oublier l’engrais

Dormantes en hiver, les plantes n’ont pas besoin qu’on stimule artificiellement leur croissance.

 

3. Laisser entrer la lumière et nettoyer les plantes

Pour profiter au maximum de la faible lumière hivernale, les plantes à feuilles doivent rester propres. La poussière limite le passage de la lumière nécessaire à la photosynthèse, processus vital de la plante. Voici comment garder vos plantes propres :

  • Nettoyez les feuilles à l’aide d’un chiffon et de l’eau tiède et propre, ou placez toute la plante sous la douche.
  • C’est une bonne façon d’éliminer les ravageurs, comme les pucerons, les cochenilles et les tétranyques, de même que le tartre. Terminez le toilettage en retirant les feuilles mortes ou brunies afin de prévenir les maladies.
  • Gardez vos fenêtres propres pour laisser entrer le plus possible de lumière, de soleil et de chaleur. À mesure que le soleil se déplace du nord au sud à l’automne, la lumière qui entre par les fenêtres change.
  • Déplacez vos plantes pour les exposer le plus possible à la lumière et à la chaleur.
  • Gardez-les à bonne distance des appareils de chauffage et registres, des courants d’air et des fenêtres froides.

Indoor plants display

4. Augmenter le taux d’humidité

Pour combattre la sécheresse ambiante, déposez des cailloux dans une assiette et remplissez-la d’eau. Veillez à ce que le fond du pot ne baigne pas dans l’eau et n’y touche même pas. Rassemblez les plantes en groupes pour mieux conserver l’humidité, ou employez un humidificateur ou un vaporisateur.

 

5. Préparer la venue du printemps

En février, le rallongement des jours suscitera un regain de croissance chez vos plantes d’intérieur. Votre jardin intérieur aura besoin d’un apport d’eau accru et d’un peu d’engrais biologique. Continuez de vérifier le niveau d’humidité et limitez l’engrais à des demi-doses. Plus les jours rallongent et se réchauffent, plus vos plantes auront besoin d’eau et d’engrais.

 

6. Tailler les vieilles pousses

Vers la fin de l’hiver, il est temps de tailler vos plantes d’intérieur. À force de chercher la lumière durant l’hiver, elles peuvent devenir tout en tige; il faut maintenant encourager la croissance de nouvelles pousses.

 

7. Rafraîchir le sol

Sortez la plante de son pot, amincissez l’amas de racines et replacez la plante dans un pot propre de la même taille, avec du sol frais. Si les racines adhèrent complètement au pot, rompez légèrement l’amas et rempotez la plante dans un pot de 3 à 5 cm plus grand.

Pour augmenter vos chances de succès en jardinage d’intérieur, commencez par acheter une plante qui convient à l’espace envisagé. N’essayez pas de faire pousser une plante qui a absolument besoin de soleil dans une pièce sombre, ni une plante d’ombre au soleil. En veillant à satisfaire leurs besoins durant l’hiver, vous pourrez profiter d’un beau jardin d’intérieur foisonnant en regardant la neige tomber dehors!

Articles connexes